Sulawesi

Depuis que nous sommes arrivés au Sulawesi, la vie s’écoule plutôt tranquillement…

Sulawesi et Flores

 

Tout d’abord nous sommes restés cinq jours au club Froggies de Bunaken, une île au nord de Manado. Bien encadrés par l’équipe Lola et Abel, Chloé et Yohan ont fini leur formation open water et j’ai fait celle de l’air enrichi au nitrox. Au total pour nous trois vingt-cinq plongées!

La région et le club n’est pas un paradis pour la plage et les cocktails, mais un eden pour plongeur où les amoureux de la photo sous-marine viennent chercher le tout petit. Les guides sont habitués à dénicher les petites bêtes rares, les molusques, limaces multicolores, les crabes géants ou minuscules, etc… et pour nos yeux encore frais, il y a tout ce que l’on veut en tortue, némo, et autres bancs de poissons.

La vidéo retraçant cette semaine est là!

Puis après une nuit bruyante à Manado, nous nous sommes envolés dans le sud Sulawesi, vers la ville de Makassar.

Le but de cette étape était le suivant. Soit nous arrivions à prendre des billets pour le Ferry de la Pelni qui part en direction de Maumere ce mercredi 30 à 23:00, soit nous prenons plus de temps sur l’île et visitons le pays Toraja.

Le 28 marquait la fin du ramandan et les 28 et 29 sont des jours fériés. Bureaux de réservation de billets y compris.

Nous sommes allés hier dans le parc national de Bantimurung qui est connu pour deux choses. Une belle cascade d’eau dans une vallée étroite d’une région karstique et un paradis de papillon.

En raison du jour de congé, le parc était envahi par la population locale pour laquelle la cascade et les bassins attenant sont un paradis aquatique. Intéressant de voir une masse de population comme celle-ci rester sous la cascade, faire du tobogan dans des chambres à air. Un chemin monte un peu plus haut dans une grotte et vers une deuxième cascade plus tranquille.

Le parc est aussi connu pour ses papillons. Il y a deux cents ans, on les comptait par nuages de 200 espèces. On en a vu moins de dix et les spécialistes ne comptent plus que 90 espèces. Mais par contre la vente va bien et il est de bon ton de rentrer chez soi avec un tableau de collectionneur de papillons épinglés ūüôĀ 

C’était quand même une belle journée, un endroit frais et agréable. On en a aussi profité pour replonger dans une vie de touriste plus indépendant que pendant ce début de séjour très encadré par des tours organisés à l’avance.

Aujourd’hui, miracle, on a pu acheté nos billets en dix minutes à l’ouverture du bureau de la Pelni! Système facile, employés agréables et aimables, magiques. J’avais réglé mon potentiel de patiente sur trois à cinq heures!

Donc ce soir, départ vers Maumère et l’île de Flores, notre but étant de visiter les lacs du volcan Kelimutu, de découvrir l’ouest de l’île et rejoindre les îles du Komodo pour leur fameux dragons. Puis le 12 nous avons rendez-vous à Gili Air pour trois jours de plage et plongée. 

Merci de laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Merci de prouver que votre humanité ;-) *

Loading Facebook Comments ...
Loading Disqus Comments ...