Weekend sur l’île de Sylt

Dernier weekend des vacances, grand beau annoncé, le weekend parfait pour prendre un jour de congé et partir trois jours sur l’île de Sylt tellement ventée autour de nous.
Cette île de la mer du nord est longue de 30 kilomètres environ, orientée parfaitement nord-sud et fine de 2 à 3 kilomètres sur les tiers inférieurs et supérieurs. Sa côte ouest est une longue plage de sable blanc et fin. Au milieu l’île s’élargit sur l’est en direction du continent et est reliée par une digue ferroviaire au continent juste en dessous de la frontière avec le Danemark; cela fait du nord de l’île le point le plus au nord de l’Allemagne.
Sur ces considérations géographiques, vous pouvez essayer de dessiner l’île sur la base de ce descriptif et m’envoyer vos dessins, les meilleurs seront publiés!

En plus du pont ferroviaire, on peut également rejoindre l’île voisine au nord qui présente à peut prêt la même forme. Elle est danoise et relié cette fois par une route au continent. De sa pointe sud on prend un ferry vers Sylt et on paye la traversée en camping car moins cher qu’en ferroutage.
C’est donc l’option que nous avons choisi. En sus du prix, c’est sympa d’accéder à une île par la mer, cela donne ce petit côté de découverte et d’approche calme de l’endroit. Cela donne le temps à la tête d’apprivoiser l’endroit à une vitesse plus humaine que de débarquer en deux minutes au bout d’une autoroute… presque un petit coté « Vacances au Cyclades » même si la comparaison de l’Allemagne avec la Grèce est un peu tabou ces temps-ci.
Une fois sur l’île on rejoint le camping – un peu trop grand à notre goût  où nous avons quand même eu la chance de trouver une place à la dernière minute. En chemin, nous retrouvons les maisons au toit de chaume déjà rencontrées la semaine précédente lors de la journée au bord de la Baltique. Une des villages traversé ressemble plus à la rue du Rhône de Genève ou à la zone freetax d’un gros aéroport tellement les enseignes de publicités pour toutes les marques de luxe sont présentes : L’île est un des endroits privilégiés de repos pour les classes aisées du nord de l’Allemagne et cela se ressent sur l’ambiance, le côté bien-fini-bien-joli de tous les villages et sur les commerces prêt à accueillir cette clientèle.

Mais pour en venir – enfin – au miracle de Sylt, c’est qu’une fois quitté les quelques villages, la nature est totalement protégée. La plage ouest est longée par une dune de sable de 5 a 600 mètres couverte de végétation dont des églantiers en fleurs, graminées et autres buissons couvrant la surface. Le paysage est magnifique et n’invite qu’à s’arrêter pour regarder et sentir cette nature.
On a également profité de la mer. Contrairement à la Baltique relativement calme, ici toute la puissance de la mer du nord et des marées s’exprime. Les enfants – et Eric – se sont éclatés dans des creux de vague et rouleaux dépassant fréquemment le mètre. Même Barbara a fini par céder à la tentation et a pris le bol d’émotion offert par cette baignade. Les quatre à l’eau, c’est pas souvent!
Ajoutons à cela, une belle balade à vélo vers la pointe sud de l’île avec maisons au toit en chaume en quantité, phares, et plages plus tranquille du coté continental, la découverte des plages FKK et les bouchons sur l’autoroute, le weekend fut riche en souvenir.
Sûr que nos pas nous y ramènerons dans les prochains mois!

DSC_6079.JPGDSC_6081.JPGDSC_6113.JPGDSC_6132.JPG
DSC_6251.JPGDSC_6255.JPGDSC_6258.JPG
DSC_6264.JPGDSC_6265.JPGDSC_6266.JPGDSC_6267.JPGDSC_6283.JPGDSC_6324.JPGDSC_0081.JPG
DSC_0089.JPGDSC_0090.JPGDSC_0094.JPGDSC_0096.JPGDSC_0101.JPGDSC_0112.JPGDSC_0114.JPG
DSC_0116.JPGDSC_0121.JPGDSC_0123.JPGDSC_0127.JPGDSC_0132.JPGDSC_6336.JPG
DSC_0148.JPG
DSC_6394.JPGDSC_6399.JPGDSC_6403.JPG

Merci de laisser un commentaire

2 réflexions au sujet de « Weekend sur l’île de Sylt »

  1. jordan

    Salut les voyageurs,
    Que de bons moments en dehors de la Suisse. Contente que tout se passe bien et que le plaisir y soit !!!
    Bisous à vous quatre.
    Chantal

    Répondre
  2. Ping : un mois d’août qui bat son plein | Le blog d'Eric

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Merci de prouver que votre humanité ;-) *

Loading Facebook Comments ...
Loading Disqus Comments ...